mercredi 7 janvier 2015

Serge Bard, Fun and Games for Everyone (mars 1968)



«Fun and Games (for Everyone), film d’un noir d’encre et d’un blanc lactal enregistré live durant le vernissage d’une exposition d’Olivier Mosset. Sous une improvisation psychédélique, se croisent, dans une image solarisée, épaisse comme un trait de pinceau, les Zanzibar, Salvador Dalí, Barbet Schroeder, Jean Mascolo...» - Philippe Azoury.

«Bard, dans ce 2ème film, laisse à nouveau le champ libre à un va-et-vient incessant de parisiens qui assistent au vernissage du peintre minimaliste Olivier Mosset et dont l'expo consiste en 10 toiles, toutes similiaires, blanches avec des cercles noirs peints en leur centre. C'est la révolution qui critique l'art et la peinture... Et Serge qui critique le Cinéma!» - Jackie Raynal.

«(A propos de Fun and Games) La lumière peut devenir expression graphique sans modelé et dépersonnaliser les comédiens au point de leur «manger» le visage en supprimant tout détail et créer un environnement attractif.» - Henri Alekan.

«Je n'avais rien à voir avec le film, il était juste tourné pendant mon exposition.» - Olivier Mosset.