mercredi 31 juillet 2013

lundi 22 juillet 2013

Sanda Voïca en parfums dans Moebius 137

Sanda Voïca publie Sanda Voïca en parfums ou Sanda Voïca mise au parfum par ses détracteurs dans le numéro 137 de la revue Moebius (numéro coordonné par Jean-Paul Daoust).

Au sommaire :
Marise Belletête, Daniel Birnbaum, France Boucher, Olivier Bourque, Pénélope Bourque, Jean-Claude Brochu, Éric Brogniet, Laure Cambau, André Carrier, Herménégilde Chiasson, Claire Dé, Nicholas Dawson, Denise Desautels, Jean-Marc Desgent, Louise Dupré, Marc-André Durocher, Mirella Faubert, Marie-Ève Fortin, Olivier Gamelin, Benoit Gautier, Jacques Gauthier, François Godin, André Hamel, Monique La Rue, Mona Latif-Ghattas, Patrick Le Divenah, Joanie Lemieux, Hélène Lesage, Mamadou Abdoulaye Ly, Madeleine Monette, Julia Pawlowicz, Marcel Pomerlo, Simone Suchet, Sanda Voïca.



















Pour lire le texte de Sanda sur son blog Le Livre des proverbes nouveaux, c'est ici.

samedi 20 juillet 2013

vendredi 19 juillet 2013

N4728 N° 24

Une suite de poèmes (Pauses méridiennes) dans le numéro 24 de la revue N 4728.

Au sommaire : 
Ludovic Degroote, Jacques Ancet, Dominique Dou, Samuel Buckmann, Matthieu Baumier, Antoine Bertot, Samuel Dudouit, Marc Dugardin, Christine Girard, Raluca-Maria Hanea, Mélanie Leblanc, Corinne Le lepvrier, Cédric Le Penven, Jean-Baptiste Pedini, Geneviève Peigné, Line Szöllösi, Yannick Torlini, Illan Vogt, Jean-Marc Bourg, Deyrolle, Antoine Emaz, Albane Gellé, Yves Jouan, Florence Trocmé, Christian Vogels, Myrto Gondicas, Anne-Marie Petitjean.


S / V Magazine 1

Un poème et un texte sur le Paralogue Futural de Matthieu Messagier et Malek Abbou dans le premier numéro de la revue S / V Magazine.

Au sommaire :
Daisy Atterbury, Charles Pennequin, Garreth Keating, Samuel Dudouit, Alexis Rosier, Hector Ruiz, Edwin Fauthoux-Kresser, Federico Calle Jordá, Armand Dupuy & Jean-Marc Scanreigh, Rob Doyle, Tristan Marquardt, Emilio Sciarrino, Yuri Herrera, Francesco Aprile.

Et dans le supplément électronique :
Philippe Blanchon, Pauline Catherinot (entretien avec Laurent Poitrenaux), Elsa Escaffre, Liliane Giraudon, Yuri Herrera.

Pour plus de détails, S / V Magazine, c'est ici.



Choses à faire avant de devenir moins con - 192

Flatter ses doigts de pieds en espérant une récompense.

mardi 9 juillet 2013

Choses à faire avant de devenir moins con - 191

Répondre au courrier qui traîne sa flemme sur la table de nuit.

Libelle 246

Le numéro 246 de Libelle est paru.

Au sommaire :

Daniel Birnbaum, François H. Charvet, Patrice Dufêtel, Bluma Finkelstein, Roselyne Frogé, Darma Sylvain Gaourang, Chantal Godé-Victor, Gilles Gérard, Christine Lejais, Emmanuel Loyaux, Michel Prades, Jean-Marc Thévenin, Gabriel Zimmermann.

Pour vous abonner (12 numéros / an pour 25 euros), écrire à Michel Prades, 116 rue Pelleport, 75020 Paris (chèques à l'ordre de "Association Libelle").
Pour en savoir plus : voir ici.

Traction-Brabant 52

Le numéro 52 de Traction-Brabant, la revue de Patrice Maltaverne, est paru.

Au sommaire :
Eric Simon, Alain Sagault, Basusartarr, Xavier Le Floch, Kelig Nicolas, Jay Pineau, Fabrice Marzuolo, Gabriel Berteaud, Denis Heudré, Didier Trumeau, Emmanuelle Le Cam, Béatrice Gaudy, Murièle Modély, Patrick Oustric, Patricia Paul, Pierre Vella, Michèle Caussat, Philippe Gicquel, Jacques Laborde, René Bourdet, Christophe Levis, Marc Bonetto, Raymond Penblanc, Walter Ruhlmann, Jacques Cauda, Jean-Michel Hatton, Karim Cornali, Tom Sam, Philippe Guillerme, Olivier Billottet, Jérôme Pergolesi, Patrice Maltaverne.

Illustrations de Jean-Marc Couvé, Denis Heudré, Béatrice Gaudy, Vincent Courtois, Cathy Garcia, Françoise Caput, Pierre Vella, Henri Cachau, Alain Minighetti, Jacques Cauda, Mathilde Lartigue.

Le blog de la revue : ici.
Le blog de Patrice Maltaverne : .
Les éditions Citron Gare : ici.

mercredi 3 juillet 2013

Croisée des échos : Alain Jouffroy & Guillaume Chep

La présentation de "ça rime à quoi" (France Culture) :

Chaque minute me rappelle toutefois (les pieds dans le purin)
la délicate ocelle qu’est le ciel de l’Autre, dont la paume se referme
sur la peau de ma main…
Son emprunte m’encercle. Sa bouche (plus haute
que l’éclaboussure des boues)
me coupe les lèvres de baisers-trains.
Aussitôt : une chute :
cohésion incoercible :
tout atome cosmique percute
chaque minute et l’écroule
hors des écrous du cadran.
(in "L'épée rengainée", de Guillaume Chep)

Bref, les Brèves.
C'est la grève des grands discours.
La sobriété
Contre les monstruosités
Calamités non colmatées.
Et contre les grands chefs
Il n'y a que des chefs-d'œuvre.
Alors : à l'art !
(in "Les planches désertées", d'Alain Jouffroy)

Guillaume Chep & Alain Jouffroy ont écrit ensemble un recueil de poèmes pour l'heure inédit : Croisée des échos.
A plus de soixante ans d'écart ils ont décidé ainsi de mêler leurs mots autant que leur énergie.


Guillaume Chep est né en 1990. Dès son plus jeune âge il écrit de tout : poèmes, romans, scénarios… Après des études littéraires en classes préparatoires, il s'envole pour l'Ecosse et y réside une année complète, s'inspirant de ce climat si particulier pour y parfaire son style. À son retour en 2011, il fait la rencontre d' Alain Jouffroy, avec qui il tisse une amitié surprenante en dépit de leur grande différence d'âge.

Alain Jouffroy , Prix Goncourt de la Poésie 2007 pour l'ensemble de son oeuvre, est né en 1928. Poète, critique d’art, romancier, essayiste, plasticien, Alain Jouffroy a su inventer une oeuvre affranchie des genres pour mieux l’accorder à la réalité des expériences. Grand témoin et acteur des aventures sensibles et intellectuelles du XXe siècle, sa pratique de la poésie et son refus de la marginalisation des créateurs l’amenèrent notamment à proposer peu avant Mai 68 une abolition de l’art.Ses récits autobiographiques (le Roman vécu, 1978), son œuvre poétique (l'Ordre discontinu, id.) et romanesque (Un rêve plus long que la nuit, 1964 ; l'Indiscrétion faite à Charlotte, 1980) s'attachent à cerner l'engagement révolutionnaire du poète par le langage. Il participe à « la trajectoire invisible des idées révolutionnaires », ce « fil rouge » de la prise de parole. Commentateur du surréalisme, dont il est un « hérétique » (il défend l'intraitable Péret), il est témoin de son temps : avec la poésie, dit-il, « voilà l'histoire qui fait claquer toutes les portes et se pulvériser les barreaux ». Ses vers sont repris en deux volumes :C'est aujourd'hui toujours, poèmes 1947-1998 (1999), et Éternelle Extravagance, poèmes 1954-2000 (2000). À l'heure d'Internet, sa carte de visite porte : « Alain Jouffroy, Externet ».

Croisée des Échos se présente sous la forme d'un jeu de voix qui s'entrecroisent, se ressemblent, se répondent, interjettent et explosent, s'insurgent contre les codes et les systèmes, analysent les sentiments les plus contradictoires et poussent à bout le désir de vie et de liberté.


Première émission : Guillaume Chep.

Première partie :



Deuxième partie :



Deuxième émission : Alain Jouffroy.

Première partie :



Deuxième partie :





Chose à faire avant de devenir moins con - 190

Pioncer.